S’offrir son rêve

A Bea et mes amis de Wismar sans qui rien ne fut possible .

Ralentir et partager en mer

S’offrir son rêve.

Le rêve est l’avenir de l’Homme car bon pour la tête et la santé, personne ne peut nous le dérober, bien entendu franc d’impôts, son bilan énergétique est neutre de plus, s’il est quelque chose que nous pourrons emporter avec nous dans l’au-delà le moment venu, nos rêves nous accompagneront à coup sûr, ça! je veux y croire sinon la vie n’a juste plus de sens.

Les choses deviennent intéressantes lorsque nous pensons à sa réalisation. C’est une étape très exigeante en créativité et en remises en questions fondamentales. Autant dire que tous les contours de notre cerveau sont mis à contribution, en particulier quand le rêve en question est une grand-mère de 89 ans, tout de chêne et de mélèze, mouillée dans les eaux de la mer baltique en ex DDR…et …. la confrontation avec le pire obstacle: moi-même…

La mer est démocratique, car chacun peut trouver un vieux rafiot à son budget. Mais bien plus encore, la mer est équitable et fourbe en demandant à tous marins candidat le plus claire de son temps en échange d’un ralentissement bienfaiteur et d’un apprentissage philosophique salvateur de notre société capitaliste asphyxiante.               Ouf!    de l’air…de l’eau…   ….Oups!  de la glace….      

Gaspard

Avant de trépasser, ralentissez pour prendre votre part de liberté choisie et déconnectée, sauvez-vous avant de vous asphyxier dans ce système … que je qualifierais de “malsain” afin de ne pas polémiquer. Au minimum partez sac au dos pour partager la mer ou la  montagne aussi souvent que possible afin de reprendre votre souffle et vivre.

Omi Alma

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

*